Relais télévisés

Aéro-Sotravia est le précurseur Européen des retransmissions d’images via un avion. Cette spécialité, longtemps réservée aux hélicoptères, est aujourd’hui une de nos activités phare.
dispohf3

Schema de principe d’un relais HF Vidéo

5 appareils dédiés sont à votre disposition. Ils sont spécialement modifiés pour recevoir les équipements de captation en direct. Cette flotte d’avions relais nous positionne très largement comme le premier opérateur Européen avec plus de 95% du volume annuel des relais télévisés par avion.

Nous retransmettons le meilleur des évènements sportifs (Tour De France et autres courses cyclistes, de nombreux marathons dont Paris, Rallyes automobiles IRC et WRC, du Ski de Fond etc.) ainsi que les grands évènements d’actualité (élections présidentielles, Téléthon…).

Aux côtés de nos clients, nous sommes au plus près des avancées techniques et participons chaque jour à faire évoluer le direct télévisé.

Un peu d’histoire…

A la fin de années 70, nous assurons notre première mission de relais télévisés en direct lors d’une émission spéciale consacrée aux adieux du paquebot France rebaptisé NORWAY. S’il s’agit bien d’une première, c’est dans les années 1990 que cette activité prend son véritable essor.

A cette époque, nous assurons l’ensemble du « son » dans le dispositif SFP. Pour eux, l’utilisation d’un avion est nouvelle. L’idée de lui faire relayer des images vient immédiatement. Lors du tour de France Cycliste 1991, nous effectuons quelques timides essais de transmission d’images. C’est en 1992 que nous créons la surprise, le 21 Juillet, sur l’étape St Etienne – La Bourboule. Les 15 derniers kilomètres sont plongés dans le brouillard. Alors que la situation paraît désespérée à la régie TV, le coordinateur de la SFP propose «d’envoyer» les images en provenance de l’avion au réalisateur. Les téléspectateurs voient ce jour là les premières images du Tour de France en direct dans le brouillard! Suivront bien d’autres Directs télévisés, des émissions plus ou moins retentissantes où nous nous sommes illustrés, du Marathon de Paris aux Elections Présidentielles.

Pendant plus de dix ans, l’avion reste principalement dédié à la partie « son » (commentaires et réseaux d’ordres techniques). Il va gagner petit à petit ses lettres de noblesse, sauvant bien des situations où les hélicoptères ne peuvent pas voler. Depuis 2005, il est la clef de voûte du système HF et assure l’intégralité des relais.

B90